JUMELAGE


Un jumelage : Pourquoi ? Comment ?

Un jumelage, c'est :

  • Un contrat politique entre deux collectivités locales,
  • Sans limite dans le temps,
  • Un champ d'action pluridisciplinaire,
  • La participation directe des citoyens aux actions
  • Une source d'apprentissage,
  • Un moyen de sensibilisation
  • Un cadre d'action et de projets.

Bouger pour apprendre, apprendre pour comprendre, comprendre pour agir.

 

 


 

Intérêt à être jumelé avec une ville étrangère

 

  •          Un jumelage est une relation établie entre deux villes de pays différents qui se concrétise par des échanges sociaux culturels.
  •        L’idée du jumelage est née des années 1950 . Le but était de tisser des liens au niveau le plus élémentaire, la commune, et ainsi d’établir des relations socioculturelles étroites avec ses voisins.
  •          L’objectif initial consistait à échanger des connaissances, des expériences, du savoir-faire dans tous les domaines de la vie locale.
  •          Parmi les échanges culturels, notons qu’en parallèle des diverses associations communales, les écoles primaires, les collèges et les lycées des communes jumelées sont parties prenantes et aident à promouvoir ainsi l’apprentissage de langues étrangères.
  •          les jumelages contribuent aussi à créer des relations de confiance et de compréhension mutuelle

 

En résumé, un jumelage bien construit

peut être une véritable source de cohésion

et d’enrichissement pour une commune. Il peut:

 

 

  •  Faire découvrir de nouvelles cultures à tous les habitants
  •  Instruire les citoyens sur l’Europe
  •  Encourager les habitants à une réflexion et à une confrontation d’idées sur les    grands enjeux de notre époque
  •  Permettre de développer son territoire

 


Accueil du Comité de Jumelage de Chipping-Campden du 23 au 26 juin 2023

Déplacement du Comité de Jumelage de Pont d’Ouilly chez leurs jumeaux d’Hafenlohr (Allemagne)

Discours de Margarete Schwind

 

Jumelage Hafenlohr Pont d Ouilly 30. April 2023

Bonne Soirée et bienvenue encore une fois au nom du comité de jumelage Hafenlohr-Windheim. L’arbre de Mai a été monté. L’ arbre de l`amitié est planté– et l’arbre de la liberté se trouve sur l’Euro francais.

Nous allons maintenant vous divertir avec un petit discours dont le thème nous a été confié par le FONDS CITOYEN FRANCO-ALLEMAND, le Deutsch Französischer Bürgerfond.  C'est à lui que nous devons le généreux soutien financier pour les activités de ces trois jours.

Notre sujet sera- ce qui ne va pas vous surprendre– L’ amitié franco - allemande.

re, constitue  un événement historique qui va bouleverser les rapports entre les deux  peuples l'un par rapport à l'autre". Quel texte diplomatique - ca veut dire que Marianne, symbole de la fraternité, de l'égalité et de la liberté, se marie avec Michel l'Allemand, ou: le savoir-vivre français se couche avec la discipline et la minutie allemande. Le résultat n’était pas un mélange des deux cultures, mais d'abord la Communauté du charbon et de l'acier. Puis la Communauté économique européenne, avec l'Allemagne et la France en tant moteur d'un lien fort avec les pays de l’Ouest ainsi que d'un échange intensif au niveau culturel et personnel aux deux côtés du Rhin : c'est ainsi qu'a été fondé l'Office franco-allemand pour la jeunesse, puis la chaîne de télévision commune ARTE, la brigade franco-allemande commune, l'université franco-allemande et l'institut franco-allemand de Ludwigsburg. En plus de ces coopérations institutionnelles, de nombreux groupes et initiatives ont commencé á s’engager au niveau local et social. Sans eux, les accords de l'Élysée ne seraient qu'une feuille de papier. Grâce à un grand nombre de jumelages entre villes et villages, les gens ont commencé à parler, ils ont surmonté les frontières linguistiques, ils ont parcouru de longues distances, ils ont fait des lits, ils ont préparé des repas. Au fur et à mesures les nouveaux amis ont développé des programmes d'éducation, de formation, de divertissement ainsi que du repos. On voulait (et on le veut toujours)  vraiment se connaître ! Avec de la curiosité, du temps, de la patience et de la persévérance, l’étranger s’est transformé en ami. 

Comment on y est arrivé, après deux, non trois guerres terribles ?

En 1963, il y a donc exactement 60 ans, Charles de Gaulle et Konrad Adenauer ont conclu une sorte de nouveau "traité de paix". Et, dans une "déclaration commune", "la conviction, formulée que la réconciliation entre le peuple allemand et le peuple français  qui met fin à une rivalité séculai

Dans notre cas, cela signifie que sans Alain Hurel, Gilles Mauduit, Michel Poulai, sans Jacques Dumas, Astrid Simon, Beate Schäfer, les cérises – Gerald e Birgit -, Silke Schneider el les pompiers nous ne serions pas ici ensemble. Souvenons-nous à notre premier voyage : l’autobus nous a amené les neuf cent km jusqu’à Pont d’Ouilly, comment nous avons parcouru les rangées interminables de tombes militaires. Nous avions perdu notre voix et nous étions inquiéts et incertains quant à la manière dont nous, les Boches, serions accueillis - Cela fait maintenant des années et aujourd'hui, une certaine légèreté s'est installée parce que nous avons pu apprendre à nous connaître. Nous sommes heureux de cette cinquième visite avec de nombreux invités de PdO. Surtout merci aux pompiers, aux enfants et aux jeunes francais qui representent l’avenir de notre jumelage..

Et c'est là que je voudrais citer un des livres préférés des Allemands, le Petit Prince d'Antoine de Saint Exupéry:  "Si tu veux avoir un ami, apprivoise-moi ! dit le renard. Et cela signifie : familiarise-toi avec moi, rapproche-toi de moi. Apprends à me connaître, fais connaissance".

Si l'on met de côté toute la rhétorique politique, nous tous sommes des renards intélligents. Car nous tissons les liens avec ce que nos chefs d'État avaient en tête, il y a 60 ans. On peut signaler ce lien avec des bracelets colorés. C'est pourquoi avons apporté des cordons en bleu-blanc-rouge et en noir- rouge-argent et dans une mélange.

 Le début est noué, à vous de le tisser !

 

Merci pour votre patience!

 

 

Margarete Schwind Feuerbergstr. 14 97840 Hafenlohr

Un petit message de remerciement de la Maire du CME :

Monsieur le Maire,

Chers amis qui nous ont accueillis,

 Nous tenons à vous remercier pour le chaleureux accueil que vous nous avez réservé.

Nous vous en sommes très reconnaissants et nous sommes impatients de vous recevoir à Pont-d’Ouilly l’année prochaine.

 

A bientôt.

Azélia, Maire du Conseil Municipal des Enfants

 

et tous les membres du CME